Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

Réforme du collège

19.05.2015 | Jour après jour, L'actualité du site de Force Ouvrière

Comment dix ans de réformes ont réduit le collège

Ce devait être le grand projet du quinquennat de François Hollande, la jeunesse érigée en priorité nationale à travers l’engagement 36 de François Hollande : « Je créerai en cinq ans 60 000 postes supplémentaires dans l’éducation. » Hélas, trois ans après, seuls 3 856 postes (6 %) ont réellement été créés selon Le Monde. Si 28 000 postes de stagiaires enseignants ont aussi effectivement été ouverts, ils permettent avant tout au gouvernement de communiquer sur ses « créations massives » de postes en omettant de préciser qu’il s’agit de stagiaires et non d’enseignants titulaires. En effet, un stagiaire deviendra enseignant à temps plein mais un poste de titulaire supplémentaire ne sera pas nécessairement créé… les stagiaires titularisés remplaçant généralement les départs en retraite.
Ainsi le SNFOLC rappelle que le projet de budget 2015 prévoit 7 220 départs en retraite et que le ministère ouvre 7 200 postes au Capes externe (le principal concours de recrutement des professeurs).

Une forte diminution du nombre de professeurs…

Depuis dix ans, selon les propres bilans du ministère de l’Éducation nationale, le nombre d’enseignants publics dans le secondaire est passé de 430 263 à 380 600, soit une baisse de 11,5 % (11,6 % au collège). Et dans le même temps, le taux d’enseignants non titulaires dans le second degré public est passé de 4 % des effectifs en 2005 à 7,5 % en 2013 selon le ministère. Une progression d’environ 10 000 postes précaires, loin de compenser la disparition de 50 000 titulaires. Chez les personnels non enseignants, la chute a été encore plus massive : - 16,3 %, soit près de 34 000 postes supprimés.

Pour un nombre d’élèves qui augmente

Entre 2005 et 2014, selon le bilan de la rentrée 2014 du ministère, le nombre de collégiens a progressé de plus de 52 700 élèves (+ 2,1 %) quand le nombre de classes a reculé de 1,2 %, soit 1 208 classes en moins. Résultat, le nombre d’élèves par classe au collège est remonté en 2014 à 24,8 alors qu’il était à 24 élèves en 2005.

Lors des dernières élections des représentants des enseignants en 2014, le nombre d’inscrits du corps électoral avait baissé par rapport au scrutin de 2011, une manière contestable de donner la « priorité à la jeunesse ».

Mathieu Lapprand

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous