Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

Service public: FO condamne le nouveau plan social de la SNCF

15.01.2014 | Jour après jour, L'actualité du site de Force Ouvrière

C’est à la veille de Noël que la SNCF a officialisé la suppression de 1.432 emplois en 2014 par le biais de départs en retraite non remplacés. Le fret et les métiers liés à l’activité commerciale de l’entreprise seraient les deux secteurs les plus touché.

Pour la Fédération FO des Cheminots, la nouvelle est quadruplement mauvaise. Les cheminots vont voir leurs conditions de travail continuer à se dégrader, les usagers seront confrontés à des gares vides et l’environnement et la sécurité routière souffriront un peu plus encore d’une politique d’abandon du fret ferroviaire pendant que la route voit arriver de plus en plus de camions. Enfin, «les 3.375.000 chômeurs, en particulier les jeunes, auront 1 432 chances de moins de trouver un emploi en 2014», souligne la fédération FO.

Au total, l’EPIC SNCF a déjà perdu 5.779 emplois entre 2009 et 2012, majoritairement dans le fret déjà ouvert à la concurrence en 2003 pour le transport de marchandises international, puis en 2006 pour le transport national* et désormais concurrencé par une vingtaine d’entreprises privées. Quant aux métiers liés à la vente, les conseils régionaux, en tant qu’autorités organisatrices du transport régional, privilégient d’ores et déjà d’autres modes de distribution des billets, comme les supermarchés ou les bureaux de tabac, pour diminuer les coûts d’exploitation en prévision, là encore, de l’ouverture à la concurrence du TER (Transport express régional).

PLUS DE 7.000 EMPLOIS DÉTRUITS EN CINQ ANS

L’heure reste donc plus que jamais à la mobilisation pour la Fédération FO des Cheminots, qui, le 12 décembre dernier, jour de grève nationale des cheminots pour le retrait du projet de réforme ferroviaire, a été la seule organisation syndicale à appeler à un rassemblement devant le ministère des Transports.

Evelyne Salamero

*L’ouverture à la concurrence du transport national de voyageurs est prévue pour 2019 par les directives européennes.

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous