Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

M. Falco, maire de Toulon, Mme Françoise Nyssen, ministre de la culture : Stop aux inégalités de traitement !

14.06.2017 | Communiqué FASAP-FO

VOUS ÊTES CONTRE LE GASPILLAGE D'ARGENT PUBLIC ?

VOUS ÊTES CONTRE LES INJUSTICES SALARIALES ?

VOUS AIMEZ L'ART EN GÉNÉRAL ET LA MUSIQUE EN PARTICULIER ?

Alors, signez pour soutenir le chœur et l'orchestre de l'Opéra de Toulon !

Le personnel artistique de l'Opéra de Toulon est actuellement en plein contentieux avec la direction et avec la tutelle (l'agglomération Toulon Provence Méditerranée) pour plusieurs raisons:
‐ En 13 ans, les forces artistiques ont nettement diminué:
> Le ballet a été intégralement supprimé (¼ est parti, ¼ est reclassé sur des postes existants, ¼ reclassé sur des nouveaux postes, ¼ en attente)
> 6 postes en moins pour le chœur
> Pas un poste de plus pour l‘orchestre alors que la promesse était un orchestre à 38 instrumentistes (actuellement 30 titulaires)
‐ Pire : le poste de contrebasse solo n'a toujours pas été remplacé en 13 ans !

En parallèle, les postes administratifs sont en constante progression (quintuplé en 13 ans !)

‐ Une politique salariale injuste:> les salaires des artistes (chœur+ orchestre) sont 20% en‐dessous des minimas conventionnels car la prime d’ancienneté est intégrée à leur salaire de base, ce qui est parfaitement illégal. > de l'autre côté, les cadres qui sont rémunérés entre 40% et 90% au‐dessus de la convention collective et qui perçoivent des forfaits d'heures supplémentaires 12 mois sur 12 + une double évolution de carrière (prime d'ancienneté + échelons)
Des conditions de travail de plus en plus insoutenables pour les artistes (services de répétitions supprimés, postes non remplacés…)
Une programmation artistique quasi inexistante dans les communes de l’agglomération

Des travaux de rénovations de l’Opéra annoncés pour l’horizon 2020 dont on ignore tout. La direction ne répond à aucune de nos questions.

Nous pensons qu'il est grand temps d’avoir un vrai dialogue social dans notre établissement et souhaitons voir les salaires des artistes revalorisés sur les minimas conventionnels.

Nous avons donc maintenu notre préavis de grève et n'avons malheureusement pas assuré les 2 premières représentations de Roméo et Juliette de Gounod les 4 et 6 juin dernier; le préavis court toujours pour la dernière ce vendredi 9 juin.

Nous sommes assez déconcertés par l'attitude hautement méprisante de nos dirigeants qui se traduit par un refus de toute discussion.

Vous pouvez signer cette pétition et la retourner à la Fasap-Fo : fasap-fo@wanadoo.fr

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous