Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

Indemnisation du chômage : ça suffit !

11.10.2014 | Communiqué FO

Tel un mauvais film, les dernières interventions de l’exécutif sur l’assurance chômage laissent pantois. Entre le Premier Ministre, le Ministre de l’économie et le Ministre du travail rivalisent d’imagination et de petites phrases sur la situation financière de l’assurance chômage et donc des demandeurs d’emploi. C’est inconséquent, irresponsable et quelque peu nauséabond.

Force Ouvrière rappelle aux gouvernants, que notre système d’assurance chômage est extrêmement sensible à la conjoncture économique : quand le chômage augmente et donc quand les cotisations rentrent moins bien, le régime connaît un déficit. Accessoirement, l’assurance chômage était proche du retour à l’équilibre en 2008 lorsque la crise a frappé ! Crise du capitalisme libéral dont les chômeurs ne sont pas responsables !

Rappelons également, que sur les plus de 5 millions de personnes inscrites à Pole Emploi, un peu moins de la moitié est indemnisé au titre de l’assurance chômage. Non, les chômeurs ne sont pas des nantis !

Rappelons enfin que les demandeurs d’emploi en percevant une allocation, participent et soutiennent, en consommant, l’activité économique de notre pays.

Face aux menaces de cours de récréation du Ministre de l’économie, FO ne peut que s’étonner que ce même gouvernement ait agréé la dernière convention d’assurance chômage le 14 mai 2014 sans l’ombre d’une hésitation. L’exécutif, s’il estimait que l’accord était si mauvais, pouvait refuser l’agrément et reprendre la main. Pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Veut-il maintenant donner des gages à la commission européenne ?

Mais il est vrai qu’en ces temps de crise économique, social et démocratique, Il est toujours plus facile de s’en prendre aux plus défavorisés, de stigmatiser les demandeurs d’emploi, plutôt que de s’attaquer aux vraies réformes au niveau français et européen, notamment en remettant sous contrôle le secteur bancaire alors que plane une nouvelle crise financière.

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous