Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

La FASAP-FO appelle les salariés du spectacle, de l'audiovisuel, du cinéma et de la presse à se rassembler le mardi 16 décembre 2014 entre 12h30 et 14h30 pour le retrait du Pacte d'austérité

19.11.2014 | Communiqué FASAP-FO

Le projet de budget 2015 du ministère de la culture marque un nouveau recul dans l’aide à la création. Avec 11 482 414 euro consacrés en 2015 comme en 2014 aux artistes et aux équipes artistiques, la baisse sera d’au moins 1%, puisque le coût de la vie lui augmente. Si le budget alloué aux institutions et lieux de création de diffusion augmente de 1 millions d’euro, les « grands opérateurs publics » vont encore connaître une baisse de budget de 0,87%. Par exemple, la subvention de l’Etat à l’Orchestre de Paris baisse de … 12,1% ! Quant au budget d’aides à la création et aux nouvelles écritures, réduit de 23,6O% en 2014,
il n’est pas rétabli.
L’ensemble des crédits de paiement baissent de 2,3%, les crédits déconcentrés de 5,6%. Certaines collectivités territoriales confrontées aux transferts de compétences et elles aussi aux restrictions budgétaires baissent jusqu’à 2 chiffres leurs budgets dédiés à la création.

Après deux années de ponction de la taxe additionnelle sur la billetterie,
les finances du CNC vont encore connaître des difficultés par la baisse de la subvention d’ Etat (-5,22%). La production cinématographique sera aussi impactée par la baisse de cofinancement par l’audiovisuel public.

L’audiovisuel public va rencontrer des difficultés sans précédent du fait de la baisse de son financement. La compensation à la suppression de la publicité après 20 heures était de 420 millions en 2010 ; il est prévu qu'elle soit de 17 millions en 2017. Cette baisse drastique aura des conséquences sur tout un secteur d'activité qui dépend du budget de France télévisions : le cofinancement du cinéma français, les créations de fictions de la production audiovisuelle,
les retransmissions des spectacles (Opéra, théâtre, ....) et de toutes les sociétés de prestation.
Les subventions à la presse continueront également de baisser (0,66%). Les plans de licenciements se succèdent dans de très nombreuses entreprises, plans de licenciements que la FASAP-FO condamne et combat aux côtés des salariés concernés.

Ces nouvelles restrictions budgétaires sont la conséquence du Pacte d’austérité.

La FASAP-FO proteste contre ces nouvelles restrictions budgétaires dont la création et les salariés du spectacle, de l’audiovisuel, du cinéma et de la presse vont subir les conséquences.

- Non aux nouvelles baisses des budgets dédiés à la création, à la production et à la diffusion, tant le spectacle, le cinéma que dans l’audiovisuel public,

- Rétablissement de toutes les subventions supprimées,

- Non aux licenciements programmés de Cdi et de CDD dans la presse écrite, l’audiovisuel et ceux en cours dans le distribution cinéma,

- Remplacement de tous les départs à la retraite de salariés en Cdi par de nouveaux salariés en Cdi,

- Requalification en Cdi des salariés qui le souhaitent, avec reconnaissance de leur ancienneté, de leur qualification par des propositions écrites de leur employeur,

- Paiement de toutes les heures travaillées,

- Respect des conventions collectives et augmentation des salaires.

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous