Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

Appel à la grève le 9 avril

02.04.2015 | Communiqué FASAP-FO

La FASAP-FO appelle tous les salariés et agents des fonctions publiques à la grève interprofessionnelle le 9 avril prochain contre le Pacte de responsabilité et la Loi Macron.

Dans nos secteurs professionnels, la Pacte d’austérité c’est :
- des centaines de Festivals menacés. 15 d’entre eux ont déjà annulé leur édition 2015 : Orléans Jazz, Festival de Musique de Strasbourg, de théâtre de Collioure, les Muzik’elles, Calvi Jazz Festival... Le Festival d’Avignon doit écourter son édition 2015.
- la baisse des aides aux projets et la disparition de centaines de Compagnies.
- des réductions budgétaires de l’Etat et des collectivités territoriales aux Institutions même en menacent l’activité : CAC de Bretigny sur Orge, Espace du Blanc Mesnil, Scène Nationale d’Evreux Louviers...Des ensembles orchestraux comme à Grenoble, Caen, Dijon, Montpellier... Même de grandes villes comme Paris réduisent leurs budgets : la plupart des théâtres municipaux seraient voués à devenir des « espaces » des centres de loisirs voisins ; le Théâtre
du Châtelet devrait fermer pour deux ans. Déjà la presse annonce un plan social.
Car la conséquence de ces fermetures ou au mieux, baisses de production, ce sont encore des centaines d’emplois permanents en moins, des milliers d’heures de travail en moins pour les salariés-intermittents.
Le Pacte de responsabilité prévoit 50 milliards de coupes budgétaires ; nos secteurs professionnels et nos emplois sont touchés de plein fouet.
Dans l’audiovisuel public, les coupes budgétaires menacent même les missions de service public. La grève de Radio France en est l'illustre preuve; la direction envisage la fermeture de studios, la fermeture de structures de production, la privatisation d’une partie du bâtiment.

A France Télévision, le plan de départ volontaire, ajouté au projet de Marc Schwartz, propose une refonte des chaînes du service public qui fait craindre un avenir sombre pour la télévision publique.

La Loi Macron quant à elle, c’est la remise en cause de 150 ans de combats syndicaux et d’acquis historiques. En modifiant l’article 2064 2ème aliéna du Code civil, un employeur pourrait désormais embaucher un salarié sans que le contrat de travail ne respecte ni le Code du Travail, ni la convention collective, ni même l’éventuel accord d’entreprise! Dans nos secteurs professionnels où nous connaissons déjà une grande flexibilité du travail, si le salarié n’est plus protégé par des garanties collectives nationales, interprofessionnelles et professionnelles, si les syndicats ne peuvent plus les faire respecter, ce sera l’exploitation sans limite et sans contrepartie. Même le recours aux Prud’hommes serait limité. Pour les artistes, la Loi Macron c’est la fin de leur présomption de salariat.

Pour toutes ces raisons, la FASAP-FO appelle tous les salariés du spectacle, de l’audiovisuel, du cinéma et de la presse, artistes, techniciens, personnels administratifs, journalistes à la grève le 9 avril et à participer massivement à la grande manifestation qui sera organisée à Paris.

Le 9 avril, dans la grève interprofessionnelle seule à même de faire reculer le gouvernement, nous dirons : « nous voulons vivre de nos métiers et de nos droits : retrait de la Loi Macron et du Pacte de responsabilité ».

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous