Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

La loi Travail, c'est le bouleversement des relations au travail

08.04.2016 | Communiqué FASAP-FO

La Loi Travail c’est le bouleversement des relations du travail, c’est la remise en cause des droits des salariés. Ces droits sont avant tout interprofessionnels, garantis par le Code du Travail et les Conventions Collectives. Si demain l’accord d’entreprise devenait plus important que la convention nationale de branche, plus important que le Code du travail, c’en serait fini des droits des salariés.

Il suffira que des "syndicats maisons" ou des syndicats proches du gouvernement signent dans les entreprises des accords moins favorables que le Code du Travail pour qu'ils s'appliquent.

La Loi Travail, c’est un retour en arrière de plus d’un siècle d'acquis sociaux.

La future Loi Travail fragilise la protection sociale financée par le salaire, les cotisations. L’assurance-chômage en fait partie. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que le MEDEF souhaite changer la nature même de l’assurance-chômage pour appliquer la logique des assurances privées.

Si demain, comme le souhaite le MEDEF, chaque jour travaillé n’ouvre droit qu’à un jour indemnisé, ce sera la logique des assurances privées et non plus de la solidarité interprofessionnelle.

Suite à la réforme des annexes 8 & 10 en 2003, un « comité de suivi » s’est constitué avec des parlementaires de tous bords, la CIP, les patrons et d’autres. Ce « comité de suivi » n’a cessé de dénoncer les négociations interprofessionnelles d’assurance-chômage et proposer des « négociations au plus près de la branche ».

Aujourd'hui, le Premier Ministre a décidé par la loi de séparer les négociations des annexes 8 et 10 de l'interpro et de les encadrer dans une enveloppe budgétaire fermée.

Nombreux sont ceux qui s’en sont félicités. Pas Force Ouvrière car évidemment le MEDEF en profite pour tenter d’asphyxier les annexes 8 et 10 par des contraintes financières abusives et irréalistes dans le contexte social actuel.

C'est pourquoi Force Ouvrière a refusé de signer ce cadrage budgétaire mais la CFDT, la CFTC et la CGC ont accepté par leur signature.

Force Ouvrière continue de se battre pour le maintien des annexes 8 et 10 dans la solidarité interprofessionnelle contre ce cadrage budgétaire des annexes et pour la préservation de tous les acquis des salariés.

Face à de telles menaces contre les droits interprofessionnels, contre les annexes 8 & 10, contre le statut de salariés des artistes menacé par la loi Création Architecture et Patrimoine,

la FASAP FO appelle tous les salariés du spectacle, de l’audiovisuel, du cinéma et de la presse à la grève et à manifester:

SAMEDI 9 avril 2016

- pour le retrait de la Loi Travail

- contre le cadrage budgétaire des annexes 8 & 10 et pour leur maintien dans la solidarité interprofessionnelle

- pour l’abrogation de l’article 11.A de la LCAP et le maintien du décret de 1953 protégeant les « pratiques professionnelles »

Pour Paris-RP : RDV 14h Place de la République, angle avenue de la République

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous