Fédération des Arts, du Spectacle, de l'Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

Une délégation de la FASAP-FO à Matignon

19.07.2015 | Communiqué FASAP-FO

À l'invitation de M. Manuel Valls, premier ministre, une délégation de la FASAP-FO a rencontré ce jour M. Gilles Gateau, conseiller social du premier ministre, Mme Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, accompagnée de membres de son cabinet et M. Jean-Patrick Gille, député.

Lors de cet entretien, nous avons commencé par faire part de la préoccupation première de la profession et particulièrement des artistes programmés au Festival OFF: celle d’être payés pour leur travail. De nombreux collègues ont témoigné de la dégradation des conditions de production et de rémunération. L’augmentation des coûts liés à la participation au Festival, ajoutée aux baisses voire aux suppressions des subventions rendent de plus en plus aléatoire le versement des salaires et sont même parfois à l’origine d’endettements inacceptables pour beaucoup de spectacles qui ne sont pas en coproduction.

Nous avons dit avoir bien entendu l'annonce du premier ministre de maintenir en 2015 le budget du Ministère de la culture et de l’augmenter en 2016. Nous avons insisté pour que cette annonce soit suivie d'effets et ait des conséquences concrètes sur la création et la diffusion donc sur l’emploi et les salaires.

Nous avons également évoqué la baisse de 11 milliards des dotations aux collectivités territoriales, réduisant leurs capacités de soutien à la création et à la diffusion et ce malgré les « Pactes culturels » proposés par le ministère de la Culture. Madame la Ministre a rappelé les enjeux des « Pactes culturels », 40 signés à ce jour pour 300 millions de budget, lesquels devraient « permettre le maintien » des financements croisés, malgré la baisse des dotations aux collectivités locales, qui « ne représentent que 2% de leur budget ».
 
Elle a indiqué en ce qui concerne les Compagnies indépendantes et la précarité grandissante constatée, que les récentes « Assises de la jeune création » donneraient lieu à des décisions pour mieux doter les Compagnies, favoriser l’emploi et les salaires. Elle a ajouté que ces Assises avaient également permis d’identifier les problèmes en matière de Résidences. Elle a annoncé des décisions qui permettront de garantir les rémunérations lors des Résidences accueillies par les scènes conventionnées et labellisées.

Nous avons aussi abordé le problème du détournement des textes par Pôle Emploi, notamment pour la prise en compte des heures travaillées à l’occasion des Résidences de création pour l'ouverture des droits. Monsieur Jean-Patrick Gille est intervenu sur le sujet pour dire que cela devait être précisé dans les discussions sur les conditions de recours au CDDU et lors de la prochaine renégociation des annexes 8 & 10. Ce point est à l'ordre du jour du prochain Comité d'écoute des salariés intermittents et nous voulons que ces dysfonctionnements cessent au plus vite.

Nous avons enfin réitéré notre demande d’une mesure spécifique de la représentativité pour les artistes, mesure spécifique pour laquelle tous les artistes en activité pourront voter, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

2, rue de la Michodière 75002 Paris
T. 01 47 42 35 86 . F. 01 47 42 39 45
Mentions légales . Contactez-nous