RETRAIT DU PROJET DE HOLDING-FUSION – Préavis de grève à Radio France

Après avoir rencontré la ministre de la Culture et les députés en charge de ce projet, les organisations syndicales représentatives de Radio France considèrent que la fusion – précédée d’une holding – des entreprises publiques audiovisuelles constitue un danger majeur pour Radio France et ses équipes.

Outre les coûts inévitables engendrés par ce projet, baptisé « France Médias », cette réforme remet en cause l’indépendance éditoriale et budgétaire de Radio France, garante d’une véritable stratégie de l’audio – radio et numérique – plébiscitée par le public.

Ce projet aboutirait immanquablement à :
– La dilution de Radio France et de ses chaînes dans « France Médias »
– Une perte d’indépendance vis-à-vis des pouvoirs politiques et économiques
– Une réduction des moyens humains et financiers dédiés à la radio de service public
– La disparition des accords d’entreprise et une dégradation des conditions de travail des salariés
– Un recul de la diversité dans l’information et la création radiophonique
– Une baisse de volume et de qualité dans les contenus audio
– La remise en cause de la spécificité de nos métiers et de notre expertise
– Une menace sur l’existence des formations musicales permanentes
– Une défiance et une désaffection des auditeurs

L’intersyndicale CFDT, CGT, FO, SNJ, SUD et UNSA dénonce la dangerosité de tout projet de holding et/ou de fusion de l’audiovisuel public, demande le retrait du projet de loi et appelle l’ensemble des salarié.e.s de Radio France à cesser le travail du jeudi 23 mai 2024 à 00h au vendredi 24 mai 2024 à 23h59.

Laisser un commentaire